dimanche 26 janvier 2014

Vacance(s)

 "Personne(s)", l'essai que j'ai écrit sur la mélancolie dans Le Livre de l'intranquillité de Fernando Pessoa, pour les éditions Cécile Defaut, est paru il y a quatre mois, maintenant.

On peut trouver plusieurs critiques du livre, notamment ici :

http://www.humanite.fr/culture/sarah-chiche-dans-le-berceau-des-mots-551812

ici : http://remue.net/spip.php?article6385


ou là :




En avril prochain, on pourra trouver, chez Payot, dans la collection "Petite bibliothèque Payot", deux ouvrages que j'ai préfacés.
- un diptyque Balzac (La peau de chagrin)/Freud (Un cas de névrose diabolique au XVIIe siècle) auquel je tiens beaucoup et qui conclut (provisoirement) un travail entamé il y a plusieurs années sur la mélancolie, le deuil, et la figure du Diable.
-  une nouvelle traduction des Trois essais sur la théorie sexuelle de Sigmund Freud.


Comme les quelques lecteurs réguliers de ce blog le savent, je suis d'ordinaire très présente sur les réseaux sociaux. Mais il se peut que, dans les prochaines semaines, je m'en tienne résolument éloignée, pour me consacrer, outre mon activité de psychologue clinicienne et psychanalyste, à l'écriture de mon prochain livre - puisque je quitte Lisbonne pour Vienne, et l'exploration de la mélancolie pour celle d'autres formes de noirceur.

Je reste cependant joignable sur mon mail : chiche.sarah@gmail.com





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire